Actualités

30 M€ promis à ArianeGroup par l’État

Lors de sa visite de l’établissement d’ArianeGroup Vernon (Eure, 980 salariés) le 12 janvier, Emmanuel Macron a effectué plusieurs annonces en faveur de la filière française des lanceurs européens, et plus particulièrement au profit de l’établissement de Vernon, creuset historique de la propulsion à hydrogène liquide et de constantes innovations.


© Photo ArianeGroup.
De g. à d. André-Hubert Roussel, président exécutif d’ArianeGroup et Jean-Yves Le Gall, Président du Centre national d’études spatiales (CNES)


Un engagement auprès de l’établissement d’ArianeGroup Vernon « qui met son expertise technique au service de la décarbonisation de notre économie et de notre indépendance d’accès à l’espace », souligne la CFE-CGC dans un communiqué de presse.

Une enveloppe de 30 M€
Deux investissements distincts ont été annoncés, tous deux d’un montant de 15 M€. Une première enveloppe sera allouée à l’activité « hydrogène vert » (production d’hydrogène liquide à partir de sources d’énergie renouvelables). ArianeGroup prévoit l’installation massive de panneaux solaires sur le site de Vernon. Cette nouvelle activité pour le site de Vernon sera développée en partenariat avec Engie. La partie vernonnaise se concentrera notamment sur la définition et la construction d’un liquéfacteur, en plus de l’apport des compétences et techniques liées à la maîtrise de l’hydrogène.
Dans un premier temps, le site de Vernon prévoit d’atteindre l’autosuffisance en termes de consommation que représentent les essais moteurs spatiaux de technologie cryogénique.
Quant au 2nd investissement baptisé « Prométhée », il permettra de tester à Vernon ce moteur de nouvelle génération de classe 100 tonnes de poussée et à coût récurrent réduit.
Ce nouvel objectif nécessite une mise en œuvre notamment sous systèmes plus complexe.

« Cet investissement permettra d’avancer le tir à feu à 2021 sur le site d’essai vernonnais. La CFE-CGC se félicite de ces annonces qui confirment l’expertise technique des salariés d’ArianeGroup et leur capacité à coordonner ces travaux au niveau européen », conclut l’organisation syndicale.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *