Actualités

COVID-19 : 75 % des salariés satisfaits de la solidarité au travail

Face à la première vague de la crise Covid-19, organisations et salariés se sont montrés particulièrement résilients… Mais l’accompagnement des nouvelles modalités de travail et la prévention du stress sont des clés pour l’avenir. Leader international de la formation professionnelle et continue, le Groupe Cegos a dévoilé mi-novembre les résultats de son baromètre « Climat social » qui s’attache à décrypter les impacts de la première vague de la Covid-19. En juillet dernier, 1520 personnes ont été interrogées (1000 salariés, 300 managers et 220 DRH) dans des organisations de 100 collaborateurs ou plus, au sein des secteurs privé et public.

Des résultats éloquents

L’étude révèle que 82 % des collaborateurs sont globalement satisfaits de la façon dont leur entreprise a géré la première vague de la crise sanitaire. Néanmoins, 48 % des collaborateurs déclarent que la 1ère vague de la crise a amplifié leur niveau de stress et 62 % des managers ont modifié leur mode de management pendant la crise. À noter également que 76 % des salariés et 82 % des managers aimeraient que leur entreprise développe davantage le télétravail.
Toujours selon les résultats du baromètre de la Cegos, « pour 67 % des collaborateurs, le travail est toujours considéré comme une source d’épanouissement personnel avant d’être une source de contraintes et selon 60 % des salariés, la crise sanitaire n’a pas eu d’impact sur leur motivation professionnelle ».

Qualité de vie au travail et solidarité

Enfin, 48 % des collaborateurs ont déclaré que la première vague de la crise a amplifié leur niveau de stress. Pour 66 % des collaborateurs (+10 points vs 2018) et 68 % des managers, ce niveau de stress a un impact négatif sur leur santé. La quasi-totalité des managers (98 %) se disent attentifs au bien-être au travail de leurs équipes, même si les actions de prévention des Risques Psycho-Sociaux (RPS) ne sont pas encore massivement déployées. Ce stress supplémentaire engendré par la crise sanitaire est multifactoriel : anxiété personnelle face à l’épidémie, confinement souvent en familles regroupées qu’il fallait gérer en même temps que le travail, maîtrise plus ou moins bonne des outils et des modalités distancielles, impossibilité de se ressourcer avec les collègues … A noter que les femmes se disent plus stressées (53 %) que les hommes (41 %) : elles ont souvent dû assumer une charge mentale – déjà forte – supplémentaire.

En outre, la solidarité au travail semble avoir été de mise : 75 % des salariés disent avoir également pu compter sur l’aide de leurs collègues et 68 % sur celle de leur manager.

Le ressenti des collaborateurs à l’égard du chômage partiel

31 % des sondés disent avoir connu une période de chômage partiel durant la première vague de la crise. 74 % d’entre eux disent l’avoir « plutôt bien vécu » (72 % des salariés et 79 % des managers), d’abord parce qu’ils ont compris qu’il s’agissait d’une nécessité économique pour leur entreprise (64 %), ensuite car cela leur a évité de prendre des risques pour leur santé (transports, proximité avec les collègues…), pour 63 % d’entre eux.

Ceux qui ont mal vécu cette période de chômage partiel l’expliquent d’abord par le manque à gagner qui les a mis en difficulté (62 %), puis par le fait qu’ils se sont ennuyés et se sont sentis inutiles (57 %).

Quant aux rémunérations, la prise en compte de l’équité et du mérite individuel demeure un sujet.

Dès le mois de juillet (période du terrain de l’enquête), une majorité de collaborateurs pensait que la crise n’aurait pas d’impact sur leur niveau de salaire, mais 24 % d’entre eux craignaient tout de même une baisse de ce dernier. Les DRH étaient encore plus partagés : 49 % reconnaissaient que leur entreprise envisageait une baisse des salaires pour pallier les conséquences économiques de la crise, contre 41 % qui ne l’envisageaient pas.

(© Photo StockSnap de Pixabay)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *