Loisirs

Derrière le « tout digital », ProwebCE célèbre l’humain

Arnaud Bauwens, directeur de l’activité CSE de ProwebCE d’Edenred France, a effectué quasiment toute sa carrière dans les rangs du spécialiste des solutions logiciels de gestion et comptabilité, loisirs et communication des CSE. L’homme qui a grandi en même temps que le projet d’entreprise dispose aujourd’hui de toute la connaissance et de l’historique de l’entreprise. À l’heure du nomadisme professionnel -conjoncturel ou structurel-, cette stabilité atypique lui permet aujourd’hui d’entretenir des relations privilégiées à la fois avec ses équipes et ses clients.


Propos recueillis par Aude Aboucaya.

Pouvez-vous revenir sur votre parcours universitaire et professionnel ?

 Ma première expérience professionnelle a débuté en 2002 chez ProwebCE en qualité de commercial. Puis en 2006, j’ai rejoint le groupe BNP-Paribas. Je souhaitais à ce moment-là rejoindre une organisation d’une taille plus conséquente car à cette époque ProwebCE n’était pas encore l’entreprise qu’elle est aujourd’hui. J’ai donc occupé le poste de responsable d’agence pendant 3 ans chez BNP-Paribas. La relation client était le vecteur commun aux deux structures (BNP et ProwebCE, Ndlr), avec des missions similaires. J’avais 25 ans, l’expérience fut formatrice et cela m’a permis de voir les choses de façon plus sereine au sein de ProwebCE lorsque j’ai réintégré l’équipe en 2009. Très rapidement, je me suis aperçu que j’aimais être partie prenante d’un projet progressant petit à petit. Et ProwebCE me paraissait davantage en adéquation avec mes ambitions. Quand j’y ai fait mes premiers pas, l’entreprise venait tout juste de pivoter sur le marché des comités d’entreprise. Il n’y avait d’ailleurs que 5 personnes. Au fil de l’eau, je suis devenu commercial puis manager. À mon retour en 2009, une partie de l’équipe commerciale était scindée en deux : une équipe dédiée aux projets des nouveaux clients et une deuxième en charge du portefeuille clients. J’ai rejoint la seconde en devenant responsable du service clients en Île-de-France. Graduellement, j’ai pris en charge les équipes clients de toute la France, puis les deux équipes commerciales de l’Île-de-France, ensuite la direction commerciale et enfin la direction générale. On peut donc dire que j’ai effectué toute ma carrière professionnelle chez ProwebCE, ce qui est plutôt rare aujourd’hui.


 Quelle politique de recrutement l’entreprise observe-t-elle ?

 Si on devait parler d’une ligne directrice chez ProwebCE en matière de recrutement, cela se résumerait à l’enthousiasme et à l’esprit d’entrepreunariat. Nous recrutons des collaborateurs avant tout prêts à s’investir dans l’entreprise. C’est pourquoi les collaborateurs de ProwebCE sont fidèles à l’entreprise. Vous retrouverez d’ailleurs beaucoup de personnes comme moi qui ont grandi avec ProwebCE et qui ont effectué la majeure partie de leur carrière chez nous. Aujourd’hui, ils ont entre 32 et 45 ans et se comptent par centaine. Un des facteurs clés de succès de ProwebCE, c’est sa mobilité interne qui permet de changer de poste au sein du même département ou de changer de service et passer du commerce au produit, du marketing à la technique…. Beaucoup de personnes ont connu plusieurs carrières chez nous en quelque sorte. C’est notre plus belle fierté. Nous sommes en quête de personnes motivées, désireuses de s’engager à fond et ce, quel que soit leur métier. Les métiers évoluent et certaines compétences acquises peuvent se décliner dans d’autres services. Aujourd’hui avec notre intégration au Groupe Edenred, nous avons l’opportunité de pouvoir renforcer cette politique.

Pour bien manager, il faut aimer les gens avec lesquels vous travaillez et prendre soin d’eux. Les collaborateurs ne sont ni des pions, ni juste une source de rentabilité et encore moins des êtes inerchangeables

Arnaud bauwens, directeur de l’activité cse de prowebce d’edenred france

Depuis sa création, ProwebCE a embauché de manière conséquente. Le contexte actuel a-t-il mis un coup de frein à ces recrutements ?

Intégré à 100 % dans l’écosystème Edenred France (1 200 salariés), ProwebCE compte 441 salariés à date. Le confinement entraîne certaines adaptations. Cependant, la pandémie n’a pas freiné nos recrutements. Nous avons deux métiers principaux : nous sommes éditeurs de logiciels et nous avons une seconde activité imbriquée dans la première qui est l’e-commerce. Par « e-commerce », on entend un site d’activités sociales et culturelles subventionnées par les CSE sur lequel les salariés peuvent commander en ligne. Tous les services associés à notre site e-commerce sont internalisés comme le service clients, la gestion des partenaires marchands qui vendent sur notre site ou encore la logistique. Cette année nous avons massivement recruté sur les volets du service clients, service après-vente dans le but de gérer les demandes croissantes des salariés qui vont de pair avec notre propre croissance sur cette activité. Ces recrutements nous permettent actuellement de pouvoir assurer un bon niveau de satisfaction clients en dépit des milliers d’annulation et de reports de spectacles, voyages, concerts… qui ont pu être annulés ou reportés en 2020.


Comment la crise sanitaire a-t-elle impacté l’activité de l’entreprise ?

 Nous sommes le 1er émetteur de titres cadeaux dématérialisés. Nous sommes pionniers sur ce volet depuis 10 ans. La crise sanitaire a pu être un accélérateur pour le titre cadeau dématérialisé par rapport au titre cadeau papier traditionnel. Une partie des budgets loisirs des CSE ont en outre pu être reportés sur l’achat de titres cadeaux, de Noël, notamment. Cependant, si cela peut être perçu comme une aubaine, je ne pense pas que l’ambition des élus de CSE soit d’offrir uniquement des titres cadeaux. Il faut donc faire attention à ce que cela ne devienne pas un travers avec des répercussions sur les années suivantes. ProwebCE et les CSE sont avant tout des partenaires du loisir et de l’exception culturelle. C’est parce que les CSE subventionnent le cinéma, le théâtre… que certaines familles peuvent voir une pièce ou un film. Et ProwebCE est là pour accompagner les élus notamment dans la gestion et le calcul de cette subvention.

Pensez-vous que ProwebCE soit parvenu à maturité en matière d’offres aux CSE ?

Nous avons actuellement 13 000 clients et 5 millions de salariés qui utilisent nos solutions. ProwebCE accompagne les CSE depuis plus de 20 ans. Nos solutions permettent donc de répondre à l’ensemble des besoins des élus de CSE de toutes tailles, à la fois sur le volet gestion et comptabilité, communication, ou encore sur la boutique en ligne et l’ensemble des prestations de titres cadeaux. Nous continuons de faire évoluer nos offres pour répondre toujours mieux aux besoins de nos clients. En 2019, nous avons spécifiquement lancé sur le marché un nouveau logiciel développé pour les CSE de petite taille jusqu’à 300 salariés.

Comment envisagez-vous l’avenir des ASC et des habitudes d’achat à l’horizon 2021 ?

Il est vrai que la situation que nous avons tous vécue en 2020 a à priori accéléré la digitalisation des habitudes d’achats. Nous vivons dans un monde dans lequel l’immédiateté prime. Dans notre activité, cela se traduit par le fait que les salariés veulent être en mesure d’utiliser leurs avantages CSE dans l’instant, depuis leur smartphone. Cela sous-entend également que les élus, eux-aussi, doivent de plus en plus se digitaliser pour répondre aux besoins des bénéficiaires. Nous répondons présents pour les accompagner. J’évoquais précédemment les évolutions que nous menons sur nos solutions logicielles pour les élus de CSE, mais nous nous attelons également à les optimiser pour les salariés.  Notre intégration au sein du groupe Edenred nous offre de nouvelles opportunités et possibilités pour accompagner les salariés dans toutes les dimensions de leur vie professionnelle en incluant l’univers du CSE. Principaux utilisateurs et bénéficiaires de nos solutions, les salariés ont une place importante dans l’amélioration de nos solutions. Ils sont aujourd’hui et demain au cœur de nos ambitions.

L’article a été relu et amendé par l’intéressé.

Photo : Arnaud Bauwens, directeur de l’activité CSE de ProwebCE d’Edenred France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *