Actualités

La grogne contre TUI enfle

L’intersyndicale CFE-CGC, CGT, CFDT et FO dénonce le projet de suppression des 60 % de l’effectif de TUI en France soit 612 postes licenciés économiques et ce sans aucun accompagnement de retour à l’emploi. 

« Au nom de la survie de TUI en France », les syndicats CFE-CGC, CGT, CFDT, FO ont appelé à la grève et à la manifestation le mardi 8 septembre
l’ensemble des salariés de TUI France devant le siège social de Levallois-Perret. L’actionnaire a eu le soutien du gouvernement allemand avec deux prêts pour un montant de 3 Mds d’aides publiques et TUI France a bénéficié d’une enveloppe de 90 millions pour pérenniser l’entreprise. 
« La Direction TUI France a profité du CICE soit 10 M€, du chômage partiel financé par l’État soit 3,9 M€, mais aussi d’1,7 million d’exonérations de charges et ne trouve rien de mieux à faire qu’un PSE de très grande ampleur », a déploré l’intersyndicale.
Cela est contraire aux dernières annonces du Premier ministre Jean Castex du 3 septembre dernier qui veut éviter les licenciements et donne les moyens aux entreprises de le faire, notamment en proposant des formations au lieu de licenciements !
En période de post confinement et de Covid-19 toujours d’actualité, les salariés en chômage partiel et /ou en télétravail se trouvent isolés et ne comprennent pas cette démarche.  
L’intersyndicale a demandé à l’actionnaire du Groupe TUI de respecter son code de conduite, l’éthique, et la politique RSE qu’il revendique et de répondre sans délai aux organisations syndicales. 




 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *