Loisirs

La lecture dans un format adapté à l’époque

Des séries à lire par épisodes de 5 minutes sur application, depuis une tablette, un smartphone ou encore votre ordinateur ? Si vous en aviez rêvé, Rocambole l’a fait. Née en juin 2019 sur l’initiative de Camille Pichon et François Delporte, la start-up propose à date 70 séries originales à son catalogue. Social CSE a rencontré François Delporte, l’un des cofondateurs de Rocambole…

Propos recueillis par Aude Aboucaya.

Seuls 25 % des Français ont déjà lu un livre en numérique (Baromètre des Usages du Livre numérique et audio 2020). Quels paramètres vous ont convaincu de lancer Rocambole ?

La lecture sur liseuse représente un achat supplémentaire qui peut constituer un frein. Avec Camille Pichon (cofondatrice avec François Delporte de la start-up Rocambole, plateforme de séries à lire, NDLR), nous étions en quête d’un support plus démocratisé. Le smartphone nous est apparu idéal. C’est un format que l’on a tous en poche, plus proche des us et coutumes. Nous souhaitions également donner une seconde vie au roman feuilleton. Et pour concilier l’usage du smartphone et ce renouveau du roman feuilleton, nous avons élaboré un concept de lecture n’excédant pas 5 minutes. C’est généralement le temps qu’accordent les utilisateurs à la consultation d’un mail, d’un article de presse… C’est ainsi qu’est née en 2018 l’idée d’une application de séries à lire pour inciter les Français à renouer avec cette activité. Remarquée par le ministère de la Culture, Rocambole est ensuite passée par le programme d’incubation de Station F. Puis, en juin 2019, le lancement officiel a été amorcé en pleine crise sanitaire… Pour autant, les utilisateurs en télétravail nous ont beaucoup aidés. Rocambole serait née 2 ans avant, nous aurions essuyé un échec.

Qui sont vos utilisateurs dans ce contexte particulier ?

Rocambole s’adresse à tous les 25-70 ans qui ont eu dans leur vie une expérience de lecture. 65 % de nos abonnés plutôt citadins sont des femmes qui lisent plus que les hommes, notamment dans les transports en commun. Nous avons de jeunes mamans qui ne disposent pas de beaucoup de temps pour se divertir, des personnes âgées en isolement social et de grands lecteurs en quête de davantage de lecture. On a même eu le témoignage d’un papa qui utilise Rocambole d’une main quand l’autre sert à s’occuper de son enfant. Refaire lire un maximum de monde avec un effet Harry Potter est notre souhait le plus cher. Durant le 1er confinement, Rocambole a enregistré une accélération de son développement. En revanche, on ne constate pas le même effet pour ce 2nd confinement. Nous connaissons désormais une simple croissance. Les gens sont à cran, parfois malades, les entreprises en grande difficulté ; l’impact ne peut être identique à celui du début d’année.

Un épisode Rocambole est lu toutes les minutes. Notre ambition ? Faire émerger un major de la lecture made in France.

françois delporte, cofondateur de rocambole

Pouvez-vous détailler l’offre Rocambole ? Son modèle économique ?

Le catalogue Rocambole compte 70 séries originales avec 2 nouvelles par semaine diffusées le mercredi et vendredi. Pour l’heure, il couvre tous les styles (comédies, romances, polar, historique, non fiction…), exception faite de la lecture jeunesse pour les 3-8 ans. Une saison comprend entre 8 et 10 épisodes de 5 minutes. L’un de nos grands succès est Start up hallucination, une histoire dans l’air du temps. Nous proposons des abonnements mensuels à hauteur de 3,99 € / mois (soit la moitié d’un livre de poche) et 39,99 € / an avec un mois offert.  

Avez-vous une offre spécifique pour les CSE ?

Nous proposons une multitude d’offres différentes aux CSE, au cas par cas. Ils peuvent par exemple préacheter des abonnements ou référencer gratuitement Rocambole sur leur site ou encore acheter notre offre par le biais de revendeurs officiant dans l’univers du loisir.

À date, notre offre est déjà en référencement chez MonPetitCE et FreemiumPlay. Le CSE d’IBM Sud de France a déjà proposé à ses collaborateurs des abonnements à l’application Rocambole, avec un accès à plus de 70 séries exclusives.

Quelles sont vos ambitions à court et moyen terme ?

Nous travaillons avec un pool d’auteurs mais commençons à collaborer avec certaines maisons d’édition. Nous réfléchissons à l’audio sans forcément opérer un passage complet à ce modèle. Éventuellement une stratégie cross canal avec une écoute pour débuter qui repasserait à la lecture. Les monuments historiques mais aussi des maisons centenaires dans l’univers du luxe nous démarchent pour se faire connaître à travers une série. Aujourd’hui, nous prenons conscience de la notoriété de l’application. De fait, un épisode Rocambole est lu toutes les minutes. Notre ambition ? Faire émerger un major de la lecture made in France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *