Planète CE

Le CCE d’Auchan lance un droit d’alerte économique

Au lendemain de l’annonce du groupe de quitter l’Italie et le Vietnam et plusieurs jours après avoir annoncé la vente de 21 sites français, les élus du comité central d’entreprise (CCE) ont voté, mercredi 15 mai, un droit d’alerte économique sur la situation d’Auchan et demandé une expertise.

Réunis en réunion extraordinaire mercredi à Marcq-en-Barœul (Nord), « les membres du CCE Auchan ont décidé à l’unanimité » de mettre en œuvre, parallèlement aux négociations du possible futur plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), « la procédure du droit d’alerte économique », ont indiqué, à l’AFP, FO, la CFDT, la CGT et la CFTC. Par ce dispositif, le comité d’entreprise « peut demander à l’employeur de lui fournir des explications », lorsqu’il a « connaissance de faits de nature à affecter de manière préoccupante la situation économique de l’entreprise », précise le code du travail. « C’est inédit chez Auchan, ça veut vraiment dire que ça ne va pas bien… L’idée, c’est de réaliser une expertise au niveau du groupe, pour voir plus loin que ce que la direction peut nous montrer dans le cadre du PSE » et obtenir plus d’informations « sur les comptes, les grandes orientations stratégiques, la situation du groupe au niveau international », a expliqué à l’AFP Guy Laplatine, délégué syndical central CFDT. (source AFP, Le Monde).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *