Actualités

L’embauche en recul selon les indicateurs Acoss

En novembre 2020, le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois (hors intérim) repart nettement à la baisse (-19,8 %) dans le contexte du nouveau confinement instauré le 30 octobre, après une hausse de 2,5 % en octobre et une baisse de 8,6 % en septembre. Le recul est de 24,8 % sur trois mois et 25,2 % sur un an.

Les déclarations d’embauches en CDI diminuent de 16,6 % et celles en CDD de plus d’un mois de 22,3 %. Sur un an, les déclarations d’embauche en CDI et celles en CDD de plus d’un mois se contractent de 29,4 % respectivement de 21,3 %.

Dans l’industrie, les déclarations d’embauche de plus d’un mois diminuent de 12,4 % en novembre 2020. Le recul est de 14,6 % sur trois mois et de 19,3 % sur un an.

Au troisième trimestre 2020, la masse salariale soumise à cotisations sociales (assiette déplafonnée) du secteur privé augmente de 18,4 %, après avoir enregistré une baisse de 15,6 % au deuxième trimestre 2020. Sur un an, la masse salariale diminue de 2,3 %, après – 16,7 % au trimestre précédent. Ces évolutions s’expliquent notamment par le moindre recours au dispositif d’activité réduite (chômage partiel), dont l’indemnisation n’est pas soumise à cotisations sociales.

En octobre 2020, la masse salariale soumise à cotisations sociales du secteur privé est en baisse de 1,9 % par rapport à celle enregistrée en octobre 2019 (après – 0,9 % en septembre)La part de l’assiette chômage partiel remonte légèrement après la baisse régulière enregistrée depuis le pic du mois d’avril 2020 (15,6 %) : elle s’établit à 2,0 % en octobre 2020, après 1,6 % en septembre. Son niveau reste nettement plus élevé que celui qui prévalait avant la crise du Covid-19 (moins de 0,2 % en général).

En novembre 2020, sur le champ des entreprises de 10 salariés ou plus, l’arrêt de plusieurs secteurs économiques et les mesures de report des cotisations mises en place par les pouvoirs publics impactent encore fortement les taux d’impayés des cotisations. Alors que la situation s’améliorait depuis le mois de juin, le reconfinement décidé fin octobre 2020 détériore la situation. Le taux hors taxations d’office mesuré en fin de mois s’établit à 9,28 % après 2,15 % le mois précédent et 3,34 % trois mois plus tôt. Celui à échéance + 30 jours s’élève à 1,72 % après 2,74 % en septembre et 2,87 % en août. Enfin, le taux à + 90 jours, qui reflète la situation du mois d’août 2020, est de 2,53 % (après + 3,35 % et 12,46 % les deux mois précédents).

(© Photo Free-Photos de Pixabay). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *