Planète CE

Une ComEnvi au CSEE de Cap Gemini Invent

Les CSE ont un rôle fondamental à jouer dans la démarche de protection de l’environnement même si historiquement, la mission sociale du CSE visait à optimiser les conditions de vie et de travail.

Le CSEE de Capgemini Invent a parfaitement intégré les enjeux écologiques dans ses prérogatives. La preuve par les actes avec le témoignage de Magali Frey, élue titulaire et secrétaire de la Commission Environnement, créée à cet effet.

Social CSE : Quand la Commission Environnement a-t-elle été créée ?

Magali Frey : La commission environnement a été créée en juillet 2019 à l’initiative de certains élus du CE et a été soutenue par la direction qui accepté de cofinancer le budget alloué par le CSEE et d’attribuer des heures de délégation supplémentaires pour les élus et les salariés. Elle dispose de son propre budget annuel abondé par la direction pour mettre en œuvre des actions spécifiques. La ComEnvi regroupe 4 élus du CSEE, 2 salariés et un représentant de la direction, en l’occurrence notre DRH. Les6 membres sont désignés par vote en CSEE.  L’idée était de pouvoir débattre de ces questions de façon plus objective dans un cadre dédié et de pouvoir identifier des actions qui permettent de diminuer l’impact carbone des salariés. 

SCSE : Quelles actions « vertes » ont été mises en place dans l’entreprise sur proposition de la Commission ? 

M. F : Nous avons permis l’organisation de différentes conférences liées à l’environnement pour les salariés, l’organisation d’ateliers « zéro déchets » (voir Paroles d’élus) mais aussi d’ateliers sur le climat. Nous avons aussi organisé la distribution de tasses en Inox à tous les salariés. Nous travaillons actuellement sur la thématique de la mobilité et sur des actions pouvant aider les salariés dans leur transition écologique. 

SCSE : Faudrait-il rendre ce type de commission obligatoire ?

M. F : Oui, c’est indispensable. La transition écologique doit faire partie de la stratégie des entreprises dans l’organisation du travail, les déplacements, la gestion des compétences, la formation… Nous avons peu de temps pour agir, le sujet doit être pris en compte par tous. Il faut que les organisations syndicales et les directions négocient des accords en matière d’environnement et mettent en place des actions qui seront suivies, regardées et critiquées. Les entreprises doivent prendre conscience de la nécessité de se décarboner (ainsi que tout le système économique) ; les changements ne peuvent venir uniquement des citoyens. L’implication des salariés ou des élus serait un levier supplémentaire pour permettre les transformations profondes des entreprises vers un modèle basé sur la transition écologique. Certaines entreprises devront revoir complètement leur modèle économique afin de continuer à être rentables tout en baissant chaque année leurs émissions de 6 % à 7 % pour les 30 prochaines années. 

Propos recueillis par Constance de Cambiaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *