Actualités

Une bouffée d’oxygène au Puy du Fou ?

En raison de l’épidémie de Covid-19, le parc du Puy du Fou à l’instar de bon nombre de sites s’est mis en sommeil. Il a de nouveau ouvert ses portes du 11 juin au 1er novembre 2020. Toutes les mesures sanitaires mises en œuvre par le Puy du Fou pour garantir la sécurité des visiteurs ont été validées en plein accord avec les services de l’État. Le Puy du Fou présentera cette année au public Les Noces de Feu, son nouveau spectacle, et Le Grand Siècle, son nouvel hôtel. Avis aux élus et à leurs bénéficiaires…

Par Aude Aboucaya (© Photo Le Puy du Fou)

Peu avant le confinement, Nicolas de Villiers et Laurent Albert, respectivement président et directeur général du Parc du Puy du Fou ont donné une conférence de presse pour évoquer l’actualité du site dont le modèle économique associatif unique repose sur 3 métiers : la conception et production de spectacles et l’opération.

Modèle « artistique unique »

« L’année 2020 fut une année record sur le plan artistique, ont souligné les dirigeants, avec des emprunts à l’univers du cinéma (effets spéciaux, décors hologrammiques, costumes électroluminescents…). Le laboratoire créatif du Parc a largement été mis à contribution pour mettre sur pied les prototypes des spectacles ; mais également pour les espaces d’hôtellerie et restauration. » Une année record « la plus importante en France » car le Parc aura généré un chiffre d’affaires de 125 M€. Toujours d’actualité pour la programmation 2020, Les noces de feu sous fond de grands classiques musicaux joués notamment par l’Orchestre symphonique de Londres et son lac représentant deux fois les dimensions d’une piscine olympique (7 000 places assises, 7 600 m2 de scène) ont nécessité un investissement de 16 M€. Le show s’inscrit dans la continuité des Orgues de Feu. Le pitch ? L’histoire passionnelle et sentimentale de la Muse et du Pianiste, qui convoleront en justes noces. Une fantasmagorie nocturne de 30 minutes et un voyage dans le 19e siècle pour les spectateurs. Au programme également Le Signe du Triomphe pour prendre part au combat des gladiateurs et une course de chars. Durant Les Vikings, vous découvrirez comment des villageois sauvent leur terre d’une invasion surprise. Le Bal des Oiseaux Fantômes vous entraînera dans un ballet aérien de 330 rapaces. Le Secret de la Lance relate l’histoire d’une bergère qui défend son château pendant la Guerre de Cent Ans grâce à l’aide précieuse d’une lance aux pouvoirs magiques. Les célèbres mousquetaires s’illustrent également dans un spectacle de cape et d’épée. Amour, prouesse équestre et flamenco seront au rendez-vous pour émerveiller petits et grands. Enfin, le Dernier Panache conte le destin tragique d’un officier de marine français et héros de la Guerre d’Indépendance américaine.

Depuis la conférence, le Parc a rouvert ses portes depuis le 11 juin. L’occasion de tester aussi ses nouveaux hébergements.

CHR : le Puy innove

Au sein de la Cité nocturne, « l’hôtel Le Grand Siècle**** et ses 96 chambres familiales ont été conçus sur le modèle du Château de Marly, édifié sous le règne de Louis XIV. Composé de 8 pavillons de 12 chambres, le Parc lui a consacré une enveloppe budgétaire de 23 M€ », a indiqué Nicolas de Villiers. Autre nouveauté : la Table des ambassadeurs, une table gastronomique « inspiré par les mœurs de Versailles » et le service dévolu au roi. Un établissement dont la construction a été assurée par des artisans locaux et bordé par un jardin à la française. Au programme des réjouissances, un menu royal imaginé par Yannick Alléno, grand chef étoilé.

Quant au Théâtre Molière (500 places, 11 salles, 21 salons de réunions entièrement modulables, 10 M€ d’investissement), il a vu le jour pour remplir la fonction de « centre des congrès », en complément du Grand Siècle et peut accueillir jusqu’à 200 événements annuels (conventions, séminaires…). Enfin, les Dîners Légendaires (62 M € d’investissement) font vivre aux visiteurs une soirée exceptionnelle, dans les coulisses du parc, à la découverte des talents, et des différents métiers et savoir-faire qui animent le site. À noter que chaque dîner est élaboré sur un thème spécifique, comme celui des écuries.

À noter que le Puy du Fou reporte la première représentation de la Cinéscénie au vendredi 24 juillet 2020. Les représentations prévues avant cette date sont annulées. À partir du 24 juillet, la Cinéscénie sera présentée au public tous les vendredis et les samedis soirs jusqu’au 19 septembre inclus. Deux représentations supplémentaires sont donc ajoutées au calendrier les 18 et 19 septembre 2020 déjà disponibles depuis mi-avril à la réservation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *